SÉNATORIALES & PARITÉ : UN ESPOIR DE FEMINISATION MINIME

Alors qu’il y a quelques mois Politiqu’elles saluait l’avancée que représentaient les législatives quant au nombre de femmes députées, l’association est aujourd’hui préoccupée par le risque du maintien du statu quo quant à la part de femmes élues sénatrices dans quelques semaines.

Au 14 septembre, selon notre analyse, seules 26% des têtes de listes du Sénat sont des femmes (134 hommes présentés contre 64 femmes). Un chiffre bien en deçà des 40% que nous espérions. Nous attirons donc de nouveau l’attention sur le fait que le manque de femmes dans les institutions politiques impacte la représentativité de celles-ci et leur fonctionnement démocratique.

Nous assistons donc à nouveau à un manque évident de prise de conscience quant à l’importance d’une représentativité des femmes au sein des partis politiques, qui continuent, en masse de présenter des hommes en têtes de listes.

Scrutin de liste oblige, sur les 1996 candidats au total, 46% sont des femmes (909 femmes candidates contre 1087 hommes), soit davantage que lors des dernières législatives.

Plus grave, ces inégalités se matérialisent aussi dans les partis ayant fait de la parité un de leurs engagements de campagne. Pour preuve, La République En Marche ne présente que 7 femmes en tête de liste pour les sénatoriales sous l’étiquette LREM : c’est plus deux fois moins de femmes que d’hommes. Nuus sommes bien loin des 50% revendiqués fièrement lors des élections législatives.

Alors que les derniers résultats électoraux ont donné un espoir en matière de parité, bien que modéré quant à la répartition des postes à l’Assemblée nationale, Politiqu’elles ne peut aujourd’hui qu’être déçue du manque de volonté politique des partis.

Politiqu’elles est une association loi 1901 qui œuvre à la promotion des femmes dans la politique et la société, et lutte contre le sexisme. Contact : presse@politiquelles.org // 06 23 60 05 61