ABSENCE DE MINISTERE DES DROITS DES FEMMES, PREMIER RENIEMENT DU QUINQUENNAT D’EMMANUEL MACRON

Ce mercredi 17 mai le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la composition de son gouvernement, le premier sous la présidence d’Emmanuel Macron, président-élu sur la promesse de faire de la parité politique un enjeu de son quinquennat. Nous faisions part de nos inquiétudes au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron par voie de presse sur RTL du non-respect de cette promesse.

Sans grande surprise, nous relevons aujourd’hui qu’une seule femme, Sylvie GOULARD a été nommée à un poste régalien et qu’il n’y a pas de ministère des Droits des femmes, dans la continuité du quinquennat de François Hollande. Ce portefeuille est relégué à la qualité de secrétariat d’État, avec à sa tête Marlène SCHIAPPA. Aucune femme n’est nommée Ministre d’Etat et Sylvie GOULARD est quatrième de l’ordre protocolaire. Nous saluons la parité quantitative du gouvernement.

Emmanuel MACRON s’était engagé le 28 avril (cf tweet https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/858045179156148224)à un « ministère plein et entier des Droits des femmes ». La référente égalité femmes-hommes En Marche! Marlène SCHIAPPA avait promis lors d’un débat que le candidat Emmanuel Macron et son Premier ministre nommeraient un ou une Ministre des Droits des femmes. Cela constitue le premier reniement de Emmanuel Macron sur la question de l’égalité femmes-hommes.

Nous déplorons ce choix qui a été fait par le président de la République et le Premier ministre. Le positionnement du candidat Emmanuel Macron lors de la campagne laissait annoncer que les femmes pourraient avoir des postes régaliens. Nous relevons que les appareils politiciens et les accords écartent de nombreuses femmes de ces postes, alors qu’elles disposent des mêmes compétences que les hommes.

En effet, le président de la République Emmanuel Macron s’est dit féministe; avait fait part de son souhait de mettre une femme premier Ministre en se faisant l’avocat d’un renouvellement du paysage politique et de la modernité. Cependant, dès les premiers jours de son quinquennat, il a nommé une équipe rapprochée 100% masculine, ce qui laissait présager le pire à venir.

Nous demandons un éclaircissement de la feuille de route de ce quinquennat sur l’égalité femmes-hommes et nous resterons vigilants sur les promesses faites par Emmanuel Macron.

Politiqu’elles est une association loi 1901 qui oeuvre à la promotion des femmes dans la politique et la société, et lutte contre le sexisme. Depuis novembre 2016, l’association est allée à la rencontre de tous les prétendants à la présidence de la République pour éclaircir les programmes pour l’égalité femmes-hommes.

Contact : contact@politiquelles.org