Politiqu’elles publie cette semaine un rapport sur la féminisation des équipes de campagne des candidats à la primaire de la droite et du centre, ainsi que plusieurs propositions pour améliorer la part des femmes dans le paysage politique français.

#Femmes2017 : tweetez sur ce hashtag vos propositions pour améliorer les droits des femmes en France et pour alerter les prétendants à la présidence de la République.

Version mobile du rapport

 

Depuis plusieurs semaines, nous sommes partis à la rencontre des équipes de campagne des candidats de la droite et du centre afin de leur présenter ce rapport, de recueillir les propositions des candidats pour les droits des femmes, et d’échanger sur les thèmes du sexisme, de la parité, ou des violences faites aux femmes. Notre tour des candidats s’achève ce jeudi 17 novembre, avec la rencontre de l’équipe du candidat Nicolas Sarkozy.

Nous avons eu des retours positifs de six sur sept équipes de campagne (dans l’ordre des rencontres) : Alain Juppé, Jean-François Copé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Fillon et Nicolas Sarkozy.

Nous constatons que les droits des femmes sont particulièrement oubliés dans cette campagne présidentielle. Très peu de candidats les mentionnent dans leur programme à la primaire. Avant nos rencontres, seul Bruno Le Maire faisait mention de quelques propositions. A la suite de notre rencontre avec Nathalie Baudry d’Asson des Femmes avec Juppé, le site du candidat Juppé a été mis à jour et le candidat Juppé a organisé une réunion publique sur le thème à Vienne début novembre. François Fillon et les Femmes avec Fillon présentent le programme du candidat à quelques jours du premier tour, ce mardi 15 novembre.

Pendant cette campagne de la primaire de la droite et du centre, au deuxième débat, la question très généraliste « Êtes vous pour la parité ? » a été posée par les journalistes. Bien évidemment, aucun des candidats n’aurait pu répondre par la négative, mais personne n’a présenté des propositions réfléchies.

Nous publierons vendredi les compte-rendus de chacune de ces rencontres pour vous permettre de choisir le potentiel prochain chef d’État qui prenne pleinement conscience de l’importance des droits des femmes en France.

Nous continuerons ce benchmark des candidats à la présidentielle pour la suite de cette campagne et ce jusqu’en avril 2017.